blogafrique

Entretien avec Le Monde Afrique sur les opportunités du numérique au Togo

J’ai accordé une interview au Monde Afrique sur les perspectives de modernisation du Togo grâce au numérique. J’ai pu expliciter différents projets sur lesquels je travaille, tels que le projet AgriPME ou encore le projet e-village.

 

Voici un extrait de cet entretien :

« Comment soutenez-vous l’économie du numérique au Togo ?

Cina Lawson Il y a plusieurs aspects pour lesquels le numérique est pertinent. Le premier est lié à nos objectifs de croissance. L’ambition du Togo est de devenir une plateforme régionale sur le plan portuaire, aéroportuaire et financier. Dans ce contexte, il est important d’avoir des infrastructures de télécoms. Le numérique, qui représente environ 10 % du PIB, permet donc de soutenir la croissance du Togo [évaluée à 5,4 % en 2015].

Avec le ministère de l’agriculture, vous avez lancé AgriPME, un dispositif utilisé aujourd’hui par plus de 25 000 agriculteurs. En quoi consiste t-il ?

AgriPME [contraction d’agriculture porte-monnaie électronique] permet de distribuer des subventions aux agriculteurs par paiement mobile. Au départ du projet, nous avons identifié ceux qui étaient les plus fragiles, les plus vulnérables du pays [76 522 ont été recensés], et nous leur avons donné une carte SIM dotée d’un crédit, dont la valeur correspond au montant de la subvention à laquelle ils ont droit. Sur son téléphone, l’agriculteur reçoit ensuite un code qu’il présente à son distributeur d’engrais qui est équipé d’un terminal. Si l’agriculteur n’a pas de téléphone, il présente simplement cette carte SIM qui sera analysée par le système. Le distributeur entre ensuite un code qui permet de connaître le montant de la subvention en engrais qu’il doit verser à l’agriculteur. Le paysan peut payer le reste de ses engrais virtuellement s’il a au préalable crédité son compte, ou en liquide dans le cas contraire.

Ce système va permettre une très grande traçabilité de l’utilisation des subventions agricoles et connaître précisément la demande de chaque localité en engrais. AgriPME est intéressant pour le secteur privé, car si vous souhaitez distribuer demain des engrais dans une préfecture, vous connaîtrez la demande exacte. C’est l’Etat qui, de façon très précise, aura communiqué cette information. Grâce au projet AgriPME, le Togo est le premier pays francophone à distribuer des subventions par paiement mobile.

Comment le système a t-il été accueilli ?

L’accueil au niveau des cadres moyens et au sein des administrations a d’abord été assez mitigé. Beaucoup étaient sceptiques sur le versement de ces subventions par mobile. Mais les paysans ont reçu des explications et, comme il s’agissait de percevoir une aide financière, l’adhésion au projet a été rapide.

En Afrique, l’absence de statistiques et de données pèse souvent sur les décisions économiques. Le système AgriPME permet d’obtenir des données très précises. Il peut apporter des données économiques intéressantes et donc booster la croissance.

Mais attention, il ne s’agit pas de contrôler la population. Dans le cadre de ce projet, nous avons identifié les paysans vulnérables. C’est donc le service public qui s’est mis au service des citoyens. »

La suite sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/11/16/cina-lawson-l-acces-a-internet-pour-tous-les-togolais-est-au-c-ur-de-nos-preoccupations_5032160_3212.html#QFosQGqldvHIXwv2.99 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s