agripme2

AgriPME transforme le téléphone des agriculteurs en porte-monnaie électronique

Assurer la distribution des subventions aux agriculteurs en toute sérénité à l’aide des nouvelles technologies : c’est l’ambition du nouveau projet initié par le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique et le Ministère des Postes et de l’Economie Numérique.

L’agriculture reste un secteur clé du Togo : près de deux tiers de la population, soit 4 millions de personnes, sont agriculteurs et donc potentiellement concernés par AgriPME.

Dans le cadre de la nouvelle politique agricole du pays, nous souhaitons impulser la transformation de l’agriculture. Notre objectif à long terme est de proposer des conditions favorables au travail des agriculteurs à l’aide des opportunités du numérique.

Avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) nous mettons en place une solution pour distribuer les subventions d’intrants (engrais, pesticides, semences, etc.) aux agriculteurs par des portes-monnaies électroniques.

AgriPME permet de limiter le nombre d’intermédiaires, de sécuriser le processus d’attribution des subventions aux agriculteurs et d’assurer l’utilisation des subventions aux fins pour lesquelles elles sont octroyées à savoir l’achat des intrants agricoles.

Avec AgriPME, les téléphones des agriculteurs concernés deviennent de véritables portes-monnaies électroniques : ils reçoivent directement les subventions sur leur téléphone portable, quelque soit l’heure et le jour.

Pour ce faire, tous les agriculteurs vont être identifiés puis enregistrés. Une fois les agriculteurs éligibles recensés, les fonds des subventions mis à disposition par le gouvernement sont convertis par les opérateurs MOOV et Togocel en monnaie électronique.

Les opérateurs vont alors créer, pour chaque agriculteur, un porte-monnaie électronique dédié, qui est rattaché à son numéro de téléphone sur lequel sera crédité le montant de sa subvention

Chacun des distributeurs agréés disposera également d’un porte-monnaie électronique.

L’agriculteur pourra alors se rendre chez son distributeur agréé pour acheter ses intrants et règlera sa facture en transférant, de son porte-monnaie électronique vers celui du distributeur, le montant de sa subvention. Il paiera ensuite la différence soit en liquide, soit via Flooz (un mini-compte lié au numéro de téléphone MOOV), soit via Togocel.

Les subventions sont ainsi sécurisées : pas de frais bancaires ni de pertes ou de vols d’argent.

La mise en place de ce dispositif permettrait une gestion plus efficace des subventions étatiques puisqu’il garantit un accès direct des producteurs ciblés aux subventions. Enfin, il s’agit également d’améliorer le contrôle des subventions, estimées à près de 1,5 Milliard de FCFA.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s