GA

Le Togo met l’accent sur l’économie numérique

L’économie numérique est une priorité pour le développement du Togo. Mon Ministère s’implique pour favoriser la démocratisation des nouveaux outils numériques auprès de tous les acteurs de la société et dans tous les secteurs d’activités.

Le MPEN, un acteur clé de l’économie numérique

Intégrer le terme d’« économie numérique » dans le titre du ministère reste significatif d’une volonté de montrer que son activité n’est plus seulement de gérer les infrastructures des postes et télécommunications mais qu’il est voué à accompagner la transition numérique de l’ensemble de la société togolaise et ce, quel que soit le secteur d’activité concerné.

Le Ministère des Postes et de l’Economie Numérique a donc pour rôle de saisir toutes les opportunités de développement qu’offre le numérique afin d’en faire bénéficier le pays et tous les acteurs de la société, des professionnels aux particuliers.

Des différents secteurs d’activité jusqu’aux foyers des Togolais, le numérique est aujourd’hui incontournable. Le segment mobile est le moteur de la croissance numérique du Togo. Celui-ci a connu une croissance annuelle moyenne de 16,7% depuis 2011, essentiellement portée par les abonnements prépayés (99,5% de l’ensemble des abonnés).

Pour que ces opportunités puissent être profitables au plus grand nombre, nous devons fonder les perspectives de développement sur les habitudes de consommation et de comportement. Notre première priorité est donc de multiplier les différents types de services : voix, data, messagerie…

L’économie numérique : un enjeu transministériel

Pour assurer le développement du Togo et l’essor de son économie, nous accompagnons d’autres Ministères sur différents projets dès lors que les projets consistent en la modernisation du secteur concerné. De nos jours, la modernisation passe essentiellement par l’utilisation de nouveaux outils numériques (informatiques, télécoms, électroniques, etc.) c’est pourquoi mon Ministère se retrouve impliqué.

En ce sens, nous menons actuellement en collaboration :

Les environnements numériques de travail (ENT)

En s’associant avec le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et de la Formation Professionnelle, ainsi qu’avec le Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, nous conduisons un projet visant à mettre en place des environnements numériques de travail dans les établissements scolaires. En effet, nous souhaitons accompagner les générations futures dans le tournant numérique africain en généralisant l’usage du numérique dans le milieu de l’enseignement togolais tant par la modernisation des outils pédagogiques (cours en ligne, intranet, bibliothèque virtuelle, etc.) que des outils de gestion de la vie scolaire (emploi du temps, devoir, gestion des absences, relevés de notes, etc.).

Agri-PME

Avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) et le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, le projet vise à mettre en place une solution globale de système d’information agricole pour permettre aux agriculteurs d’utiliser des portes-monnaies électroniques. Dans une volonté de désintermédiation et de sécurisation des subventions, nous avons lancé AgriPME, un mécanisme qui permet de subventionner directement les intrants agricoles (pesticides, engrais, semences, etc.) des agriculteurs par téléphonie mobile en toute sécurité pour une gestion plus efficace des subventions étatiques.

E-village

En collaboration avec le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, nous avons lancé le projet « e-village ». Nous pensons que ce projet peut participer à la sécurisation du territoire en rapprochant les localités de l’administration centrale. Chacun des villages sera ainsi géolocalisé. Grace aux remontées faites par les chefs de village depuis le dispositif e-Village fourni, nous serons informés en temps réel d’un certain nombre de données sur sa localité comme les récoltes agricoles, le nombre de naissances, de décès, de mariages, etc… A terme, le gouvernement pourra suivre de plus près l’évolution sociale des villages les plus éloignés des grands centres urbains.

Sophie

Nous avons également mis à disposition des équipements informatique afin d’optimiser la gestion des points de forage. L’objectif : diagnostiquer les pannes en temps réel afin de pouvoir y remédier rapidement. En fonction de la panne, un code caractéristique est transmis à une centrale de gestion qui permet de déployer au plus vite une solution ou une équipe de maintenance.

Puisque la transformation numérique du continent africain n’en est qu’à ses débuts, de nombreux chantiers sont en cours afin de répondre aux défis du futur.

Une réflexion au sujet de « Le Togo met l’accent sur l’économie numérique »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s