L’entreprenariat, un moteur de développement pour le Togo

Au lendemain de la troisième édition du Forum des Jeunes Entrepreneurs togolais, je voudrais remercier tous ceux qui ont participé au succès de chaque édition de ce Forum coparrainé par le Ministère des postes et de l’Economie Numérique et le Ministère chargé du développement à la base.
Je remercie la jeunesse engagée dans la course entrepreneuriale et tous ceux qui ont accepté encadrer la jeunesse et de partager leurs expériences. Merci également aux différents partenaires et aux journalistes qui jouent un rôle déterminant pour la visibilité de nos entrepreneurs.
Le Forum des Jeunes Entrepreneurs du Togo est une grande vitrine d’échanges et de partage, un cadre qui permet aux jeunes d’écouter des conseils pratiques ou de mieux communiquer autour de leurs projets.

Le développement de notre pays dépend de la capacité de nos jeunes à entreprendre.

La population togolaise est composée de plus de 60% des moins de 25 ans. Cette réalité nous dicte la stratégie à adopter : inscrire tout simplement la jeunesse au coeur de nos actions.

Le Forum des Jeunes Entrepreneurs Togolais se rapproche de + en + de la #Jeunesse et leur donne la parole https://t.co/Y0hvCLkQrn #FJET2015 — Entreprendre au Togo (@JeunesTogo) 6 Novembre 2015

Cette conviction repose sur 3 constats : D’abord, l’entrepreneuriat est un moteur de croissance économique car il est créateur d’emplois et de richesses pour le Togo et pour les Togolais. En effet, L’entreprenariat qui consiste à se créer son propre emploi est la meilleure des réponses au chômage. Il faut noter que la création d’entreprises génère des revenus pour le pays, de façon globale, dans tous les secteurs d’activité et en particulier dans le domaine du numérique où ces revenus peuvent être immenses au regard des investissements requis : 100.000 francs CFA investis peuvent rapporter 1 milliard!

Ensuite, l’entrepreneuriat favorise l’innovation et contribue par là même au rayonnement du Togo. Il n’est plus à démontrer que partout dans le monde, ce sont les startups qui portent l’innovation. Les innovations proposées par les plus géants du monde viennent souvent de startups de taille plus petite dont la flexibilité, l’état d’esprit … sont très propices à l’innovation.
L’innovation, portée par des jeunes entrepreneurs Togolais sur notre territoire national va
contribuer au rayonnement de notre pays à l’international. Nous sommes ainsi très fiers du succès de plusieurs de nos anciens lauréats des dernières éditions du Forum des
Jeunes Entrepreneurs parmi lesquels, Sam Kodo, inventeur d’un ordinateur lowcost alimenté par énergie solaire et qui a remporté plusieurs prix aux EtatsUnis ou en Afrique du Sud.

Enfin, l’entrepreneuriat fait émerger des solutions adaptées aux réalités locales. Ancré dans les réalités locales, l’entrepreneur Togolais est à même d’apporter des réponses adaptées aux enjeux togolais et africains. C’est dans cet objectif que le Ministère des Postes et de l’Economie Numérique a lancé un concours d’applications innovantes et utiles made in Togo, le concours AppsTogo (www.appstogo.gouv.tg) où les candidats sont invités à mettre leurs talents de développeurs et d’entrepreneurs au service de l’un des 17 objectifs de développement durable adoptés par l’ONU en septembre 2015.

Notre politique volontariste de promotion de l’entrepreneuriat chez nos jeunes en s’attache à un certain nombre d’objectifs :

Premièrement, comprendre les besoins des jeunes entrepreneurs.

Nous soutenons dans cette perspective le projet Afropreneurs de réalisation d’un documentaire sur les écosystèmes entrepreneuriaux d’Afrique francophone.

Dans le cadre du Forum, Stefan Dimitriadis, chercheur à la Harvard Business School (université partenaire du Forum cette année) qui a assisté à tous les entretiens de
présélection, a rédigé un rapport détaillant les freins et moteurs du développement de l’entrepreneuriat des Jeunes au Togo.

Deuxièmement, travailler à la mise en place d’un écosystème favorable

Le gouvernement mène différents chantiers d’infrastructures en particulier pour l’amélioration de la connexion internet dont l’importance pour entreprendre est indéniable.
Il s’agit de l’installation d’un réseau de fibres optiques à Lomé qui servira à relier les administrations entre elles pour permettre un meilleure service public dans un premier temps
et pourra être utilisé par les entreprises et particulier dans un second temps.
Il s’agit aussi de la construction d’un centre d’hébergement dans lequel tous les opérateurs pourront physiquement s’interconnecter, héberger leurs serveurs et accéder à des
prix très compétitifs à la bande passante internationale.
L’objectif principal est d’accroître la couverture géographique des réseaux à large bande et de diminuer les coûts des services de communication. Ce projet est conduit dans le cadre du programme WARCIP (West African Regional Communication Infrastructure Program) de la Banque Mondiale.
Il s’agit également de la transformation du Groupe Togo Télécom pour que soient enfin proposés aux Togolais des services de télécommunications et d’internet qualitatifs et peu couteux.
Il s’agit enfin, avec le forum des jeunes entrepreneurs : du développement de communautés et de réseaux favorables à l’entrepreneuriat en mettant en lien nos jeunes avec des entrepreneurs établis, des mentors, des formateurs, des avocats, des comptables, des financiers…

Troisièmement, préparer nos jeunes à entreprendre

Nous voulons aider les jeunes à acquérir les compétences nécessaires pour entreprendre de façon générale et en TIC en particulier. La participation du Togo à l’Africa Code Week pour l’alphabétisation numérique des plus jeunes s’inscrit dans cette perspective.

Nous avons récompensé la réalisation des meilleurs projets à travers les deux prix d’une valeur de 2 millions de francs CFA qui ont été remis le 6 décembre : Le « prix du projet entrepreneurial de l’année » a été décerné à Choco Togo.

et le prix du projet innovant décerné au projet Grand Moule.

Le gouvernement est donc déterminé à accompagner la jeunesse. A cet égard, qu’au niveau du Ministère des Postes et de l’Economie Numérique, de lourds investissements sont consentis pour l’amélioration continue de la connectivité. C’est bien dans ce cadre qu’on peut voir aujourd’hui à travers la Ville de Lomé, un grand chantier d’enfouissement de tuyaux en préparation de l’installation de la fibre optique, en plus d’autres travaux qui eux ne sont pas autant visibles par la population.

Notre gouvernement place la jeunesse au centre des préoccupations. Jeunesse togolaise, une occasion vous est offerte, je souhaite que chacun d’entre vous en profite au mieux.

Une réflexion au sujet de « L’entreprenariat, un moteur de développement pour le Togo »

  1. AGBEMADON

    Je félicite le guouvernement par le biais de la ministre des postes et de l’économie numérique pour l’effort qu’il fournit pour redonner de l’espoir à la jeunesse togolaise.Si des villes des émirats arabes unis ont été construites en deux décennies pour quoi pas le Togo « vouloir c’est pouvoir« .Si le gouvernement veut,il peut.
    Je proposerai au gouvernement de ne pas oublier cette jeunesse silencieuse qui entreprend déjà et qui peine à trouver des financements pour développer ses activités.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s